Skip to content
Accueil » A Douarnenez, un projet innovant d’habitat inclusif !

A Douarnenez, un projet innovant d’habitat inclusif !

A Douarnenez, un projet innovant d’habitat inclusif !

A Douarnenez dans le Finistère, l’association « Vivre Ensemble en Cornouaille – Santiago Accessible » pilote un projet d’habitat inclusif innovant. La résidence proposera un modèle à dimension humaine, en centre-ville, inspirant pour d’autres territoires.

Source : Epatant Presse, http://www.epatant-presse.com/

Edouard Braine jubile. Avec une précision déconcertante, il manipule la commande de son fauteuil pour nous emmener dans le jardin de sa maison de Larmor Plage, non loin du célèbre centre de rééducation de Kerpape. Planté violement par la Mairie de Quimper il y a quelques mois, il vient de retrouver une collectivité territoriale motivée comme partenaire pour accueillir son grand projet d’habitat inclusif sur le site « des anciens autolysats » Boulevard Camille Réaud, à Douarnenez. La résidence, située en plein cœur de la ville face à la mer, disposera de 15 studios privatifs aménagés pour les personnes en situation de handicap moteur et de deux petits logements réservés à des valides impliqués dans le fonctionnement du lieu. Il y aura également deux espaces collectifs où seront pris les repas et ou seront prévus les animations et l’accueil des intervenants extérieurs. Une quinzaine de salariés de la Fondation Massé Trévidy, accompagneront les occupants en journée afin de les aider à accomplir des tâches quotidiennes comme l’hygiène, le ménage, la préparation des repas et l’organisation des sorties. « Ce ne sera pas un établissement médical », précise Olivier Collumeau, co-Président de l’association qui rappelle que l’offre est en général excentrée et au sein de plus gros établissements ou développer le vivre ensemble s’avère souvent compliqué. « Le but est d’accompagner le résident dans son appartement dans un esprit de partage et de vie communautaire ». Les revenus liés à la compensation du handicap seront ainsi mis en commun au bénéfice de toute la communauté dans un esprit solidaire.

Compenser le manque de logements adaptés

Dans le sud du Finistère, il y a un gros déficit de logements adaptés aux personnes en situation de handicap, pointe Olivier Collumeau. Les associations recenseraient environ 1.500 personnes en situation de handicap en inadéquation avec leur mode de prise en charge. La « Maison Léonard de Vinci » participera à compenser ce manque de logements accessibles aux personnes à mobilité réduite sur le territoire et à l’ambition de créer un modèle inspirant pour d’autres territoires.

Le coût de la construction de la résidence s’élèvera à près de 2,5 millions d’euros. Avant de mettre en place le financement, l’association doit d’abord acheter le terrain d’une superficie de plus de 1000 m2 sur lequel sera construit le bâtiment pour un peu plus de 150 000 euros. Pour disposer de ce montant, elle compte sur des dons de particuliers, entreprises et fondation et sur des collectes de fonds. Ainsi, le 17 septembre un concert au profit de « Vivre ensemble en Cornouaille Santiago Accessible » sera organisé à l’église de Larmor Plage, avec au programme la violoniste Clara Cernat et le pianiste Thierry Huillet. La totalité des recettes du spectacle viendra financer le projet « La Maison Léonard de Vinci ».

Afin de structurer et de pérenniser ce projet, l’association a conclu un partenariat avec la Fondation Massé Trévidy, reconnue depuis 150 ans pour ses actions d’accompagnement des personnes en situation précaire, des personnes âgées et des personnes handicapées. La fondation accueille plus de 2.000 personnes dans ses locaux dans le Finistère et dispose d’environ 850 salariés.

 

Un projet innovant et inspirant

Le projet immobilier entre dans le cadre de la procédure d’expropriation pour cause d’utilité publique de la propriété dite « des anciens autolysats » initiée par la ville de Douarnenez. A cet effet, la mairie a lancé du 15 février au 16 avril 2021 une consultation publique proposant le bien à un porteur de projet.

Après la présentation de plusieurs projets par différents candidats, la ville a retenu celui de « Vivre ensemble en Cornouaille – Santiago Accessible » en raison de son « évidente utilité sociale, son caractère innovant en matière d’accès au logement des personnes en situation de handicap ».

L’Habitat Inclusif est monté sous la forme d’une résidence sociale, afin de faire bénéficier aux résidents des APL. Une fois le terrain acquis, le coût de la construction de la résidence (2,5 M€) sera pris en charge par un investisseur spécialisé, soit un bailleur social, soit une SCI émanant de la Fondation Massé Trévidy. Dans les deux cas, les APL des résidents, complétées par un complément de facturation, seront versés mensuellement à l’investisseur sous forme d’un loyer ordinaire.

Le projet est soutenu par le Conseil Départemental. L’association pointe aussi l’engagement de l’Agence régionale de Santé et des services de l’état mais aussi une forte adhésion du milieu associatif local. Une belle dynamique au service d’un projet pilote hors normes.

Reste donc maintenant transformer l’essai et à construire ce projet qui peut inspirer beaucoup d’autres associations et collectivité territoriales par ses dimensions humaine, inclusive et solidaire.

Mackly Ford Cenor, Epatant Presse, 23/08/2021

Soutenir le projet et adhérer à l’association :

https://www.avec.bzh/nous-connaitre/santiago-accessible/

A Douarnenez, un projet innovant d’habitat inclusif !